Témoignage Centre Hospitalier Intercommunal Aix-Pertuis

Le Centre Hospitalier Intercommunal Aix-Pertuis s’appuie sur Olfeo pour optimiser sa sécurité et maitriser l’utilisation d’Internet

Paris, le 30 juin 2015 – Le Centre Hospitalier Intercommunal (CHI) Aix-Pertuis est un établissement de santé qui réunit depuis 2012 le Centre Hospitalier du Pays d’Aix et le Centre Hospitalier de Pertuis. Assurant des missions de soin et de prévention, le CHI, composé de 54 services médicaux, chirurgicaux et médico-techniques offre une capacité de 945 lits, compte 2 874 agents, dont 2 529 non médicaux et 345 médicaux ainsi que 60 internes.. Il a enregistré n 2014 41 900 entrées en hospitalisation traditionnelle, 77 289 passages aux urgences y compris les urgences pédiatriques, et a assuré 2 630 accouchements et 158 458 consultations (Données 2014). Coté infrastructure informatique, le CHI dispose de 1 400 postes connectés ; tous ont un accès à Internet.


Dans le cadre de son activité, le CHI souhaitait mettre en place un outil de filtrage des accès Internet afin de pouvoir bénéficier d’une traçabilité et d’un filtrage capable de différencier les sites interdits des sites non nécessaires au travail des salariés, et ce, en conformité avec la charte de l’établissement.

 

« Nous avions déjà une solution en place, mais celle-ci, proposée par un éditeur étranger, avait des lacunes en terme de pertinence de filtrage », précise Paul Milon, Directeur du Système d’Information et de l’Organisation du CHI Aix-Pertuis.« C’est l’une des principales problématiques liées au filtrage pour un centre hospitalier car il faut, par exemple, pouvoir différencier les recherches médicales sur le sexe, des recherches de contenus pornographiques. En raison d’un volume de sites pertinents bloqués trop important, la solution en place ne nous convenait plus. »

 

La direction des systèmes d’information (DSI) part alors à la recherche d’une solution efficace développée par un éditeur local, capable de répondre à ses besoins et disposant d’une bonne maîtrise des problématiques liées au secteur de la santé.


« Nous connaissions déjà Olfeo qui équipe de nombreux centres hospitaliers en France », poursuit Paul Milon.« Nous avions entendu de bonnes recommandations sur leur solution et son efficacité de filtrage selon le type de sites, le profil d’utilisateurs et par quota de volume. »


Dans un second temps, la DSI souhaitait en effet pouvoir maîtriser au mieux les ressources mises à disposition. L’objectif était de trouver le juste équilibre sachant que certains médecins, dans le cadre leur travail, peuvent avoir besoin de consulter des vidéos sur Youtube ou sur d’autres plateformes et divers contenus. Il fallait donc trouver une solution en mesure d’autoriser l’accès à ce type de flux tout en étant capable de limiter les possibilités d’accès, que ce soit en termes de temps ou de volume.


La DSI consulte alors Aixagon, son prestataire informatique local, afin de mettre en place la solution et assurer le transfert de compétence. La solution d’Olfeo étant dotée de règles pré-paramétrées, la migration a été effectuée rapidement et assez facilement.

« Certains termes médicaux ne figuraient pas dans les mécanismes de filtrage mais le paramétrage se fait facilement pour permettre d’ajuster la solution », précise Paul Milon, DSI du CHI d’Aix-Pertuis.


« Nous avons particulièrement apprécié l’ergonomie de la solution et les options de reporting qui sont très pratiques, notamment pour du coaching. Nous pouvons ainsi utiliser les statistiques de traçabilité et les envoyer à l’utilisateur pour le prévenir que son usage n’est pas conforme à la charte. Autre point positif : quand un site est mal référencé, le système de signalement permet de remonter l’information à Olfeo, lequel, très rapidement, requalifie le site et met à jour la solution.»


retour aux témoignages

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En savoir plus.Ok